Version PDF

Gastro-entérologie

29 aoû 2010

Diagnostic de maladie coeliaque : les biopsies sont-elles nécessaires ?

Dr Roseline Péluchon
Un peu accrocheur, le titre de cette communication attire en effet l’attention : « Combien de biopsies intestinales sont nécessaires pour confirmer une maladie cœliaque : trois, deux, une… ou pas du tout ? ».
C’est que les temps ont changé. En 1969, le congrès de l’ESPGAN (European Society for Pediatric Gastroenterology And Nutrition) recommandait la réalisation de 3 biopsies avant d’affirmer le diagnostic de maladie cœliaque. Vingt ans après, l’ESPGHAN (European Society for Pediatric Gastroenterology Hepatology And Nutrition) révisait ces critères de diagnostic tout en maintenant la nécessité d’une biopsie. Une équipe espagnole a mené une étude rétrospective pour déterminer s’il était possible d’éviter la biopsie dans certains cas très spécifiques. Comme les enfants se présentant avec une forme clinique classique ou dans des groupes à risque, en se basant sur la positivité HLA DQ2/DQ8, sur la présence des marqueurs sérologiques de la maladie coeliaque et sur une bonne réponse clinique et sérologique au régime sans gluten. L’étude était rétrospective et a concerné 165 enfants âgés de 1 à 19 ans ayant subi une biopsie pour suspicion de maladie cœliaque. Les résultats des biopsies ont ensuite été confrontés aux diagnostics portés uniquement sur la clinique et les examens sérologiques. Au total 158 biopsies affirmaient le diagnostic et le réfutaient pour 7 enfants, alors que la démarche diagnostique basée sur la clinique et les examens sérologiques l’avait porté pour 156 enfants et réfuté pour 9. Le diagnostic clinique et sérologique obtient ainsi une valeur prédictive négative de 78 %, une sensibilité de 99 %, une valeur prédictive positive de 100 %, une spécificité de 100 %, 0 % de faux positif et 1 % de faux négatifs. Les auteurs estiment toutefois que de plus larges études sont nécessaires pour confirmer ces données. Il serait alors possible de revoir les critères de diagnostic de la maladie cœliaque à partir d’une approche immunologique et génétique et en gardant le régime d’exclusion. Cette approche permettrait de réserver les biopsies intestinales à des cas très limités.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 12
  • >
publicité
publicité