publicité

Journal

Brèves

  • L’hôpital submergé par une épidémie de bronchiolite

    La France est touchée par une épidémie de bronchiolite, dans un contexte de grandes difficultés pour la pédiatrie hospitalière. Le nombre de passages aux urgences de nourrissons pour bronchiolite a augmenté de 43 % entre le 17 et le 23 octobre et de 41 % la semaine précédente. À l’hôpital Robert-Debré de Paris, 38 enfants ont été hospitalisés dans la nuit du 27 au 28 octobre, alors même que le service ne compte que 21 places.

  • Covid-19 : la 8e vague s’essouffle… en attendant la 9e

    Après avoir atteint un pic à 57 000 contaminations quotidiennes à la mi-octobre, la 8e vague de la Covid-19 s’est ralentie et les nouveaux cas étaient en forte baisse à la fin du mois. Les épidémiologistes insistent cependant sur le risque d’une 9e vague dans quelques semaines liée à la baisse des températures et à l’arrivée de nouveaux variants plus contagieux.

  • Internes et biologistes médicaux en grève

    Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) ne fait pas que des heureux. Les principaux syndicats d’internes ont appelé les médecins en herbe à se mettre en grève à partir du 28 octobre pour protester contre la mise en place d’une quatrième année d’internat de médecine générale en zones sous-denses. Les biologistes médicaux sont pour leur part nombreux à avoir cessé la remontée des résultats des tests PCR Covid-19 depuis le 27 octobre pour protester contre une baisse de 250 millions d’euros de leurs dotations.

  • Double campagne de vaccination grippe/Covid-19

    Depuis le 3 octobre, des vaccins bivalents spécialement dirigés contre les variants Omicron sont disponibles pour les personnes éligibles à une dose de rappel contre la Covid-19 (sujets de plus de 60 ans et personnes souffrant de comorbidités). En parallèle, la campagne annuelle de vaccination contre la grippe saisonnière, pour laquelle le public cible est pratiquement le même, a été lancée le 18 octobre.

  • Vers une suppression des cotisations Carmf pour les médecins retraités ?

    La commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale a voté un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) prévoyant d’exonérer les médecins en cumul emploi-retraite du paiement des cotisations Carmf, puisque ces derniers cotisent « à vide ». L’objectif est d’inciter les médecins seniors à continuer à exercer le plus longtemps possible pour compenser la pénurie de médecins.

  • Les professionnels de santé affectés par les pénuries de carburant

    Des millions d’automobilistes sont affectés depuis plusieurs semaines par des pénuries de carburant dans une grande partie des stations essences françaises, due à une grève des raffineurs de Total. Parmi eux, les professionnels de santé et notamment les infirmiers libéraux, craignent de ne plus pouvoir se rendre au chevet de leurs patients. Dans les Hauts-de-France, des priorités d’accès ont été accordés aux médecins et infirmiers.

  • Lancement du CNR Santé

    Le CNR Santé, volet médical du Conseil national de la refondation cher au Président de la République, a été lancé le 3 octobre au Mans. Dans son discours inaugural, le ministre de la Santé François Braun a notamment insisté sur la nécessité de lutter contre la désertification médicale et de renouer avec la promesse du CNR (le vrai) d’offrir un accès égal à la santé pour tous. Il s’est notamment fixé comme objectif de garantir à tous les Français l’accès à un médecin traitant d’ici 2027.

  • Le Prix Nobel de médecine attribué à Svante Pääbo

    Le Prix Nobel de médecine a été attribué le 3 octobre au généticien suédois Svante Pääbo pour ses recherches sur le patrimoine génétique des espèces d’hommes préhistoriques disparues. Il a notamment séquencé le génome de l’homme de Néandertal en 2010, prouvant à cette occasion que les humains modernes non africains possèdent environ 2 % de gène néandertalien.