Version PDF

Dermatologie

24 mar 2011

Rouges ou marron, des marques de naissance

Dr Marie-Line Barbet
Chez 10 % des enfants apparaissent à la naissance ou dans les premières semaines de vie une lésion vasculaire, pigmentée ou achromique. Le professeur en dermatologie pédiatrique Sheila Fallon Friedlander de San Diego a fait le point sur les indications de traitement, les approches disponibles et leur efficacité pour certaines de ces « marques de naissance ».
Hémangiome infantile : parfois « un drapeau rouge »   La majorité des hémangiomes infantiles ne requiert pas de traitement puisqu’ils sont destinés à disparaître spontanément. Cependant certaines localisations peuvent poser des problèmes particuliers : par exemple autour de l’œil où leur développement est susceptible d’affecter la vision, au niveau des zones périorificielles ou encore dans les plis (aine) où ils peuvent avoir un retentissement fonctionnel, s’irriter et devenir douloureux, sur le visage enfin où, surtout s’ils sont étendus, ils peuvent laisser des cicatrices. Enfin, les hémangiomes infantiles peuvent être associés à des anomalies sous jacentes (syndrome PHACES). Dans ces cas particuliers un traitement est nécessaire : la corticothérapie systémique et les injections intralésionnelles ont été et sont encore largement utilisées mais une approche plus récente tend à les supplanter qui consiste en l’administration de propranolol, qui se montre très efficace pour contrôler la progression d’hémangiomes menaçants. Dans les deux cas la possibilité d’effets secondaires réclame une surveillance rapprochée. Dans les formes moins étendues, laser et traitement topiques peuvent être proposés. L’angiome plan, qui n’a lui aucune tendance à la régression, peut s’associer lorsqu’il est facial à un glaucome et des convulsions dans le cadre du syndrome de Sturge Weber, ce qui justifie des explorations à la recherche d’une atteinte cérébrale. Dans les autres cas, le retentissement est uniquement esthétique et le traitement de prédilection, le laser. Le laser à colorant pulsé est ainsi classiquement utilisé dans cette indication mais les laser Nd : Yag et alexandrite long pulse ont une meilleure efficacité. Le traitement est habituellement débuté entre l’âge de 6 à 12 mois. Un traitement par rapamycine, susceptible d’empêcher la réapparition de l’angiome après un traitement par Laser est actuellement en cours d’évaluation.   Naevus et taches café au lait La plupart des naevus existants à la naissance, surtout de petite taille, ne présentent en réalité qu’un très faible risque d’évoluer en mélanome malin (MM). Les choses sont évidemment différentes pour les grands naevus congénitaux où le risque de développer un MM est d’environ 3 à 6 %, ce pourcentage étant du reste controversé. L’exérèse de ces grands naevus congénitaux est recommandée. Autre lésion pigmentée « de naissance », la tache café au lait, terme français pour « coffee with milk », a précisé S Fallon Friedlander, ne pose de problème que si elle n’est pas unique, plusieurs taches café au lait pouvant correspondre à une neurofibromatose. En cas de préoccupation esthétique liée à une tache café au lait, un traitement par Laser peut être proposé.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité