Version PDF

Infectiologie

03 fév 2011

Infections saisonnières à VRS de l’enfant, à l’hôpital

Dr Julie Perrot
C’est un retour d’expérience de 10 années d’infections saisonnières par virus respiratoire syncytial (IVRS) enregistrées dans les services de pédiatrie que rapportent des auteurs du CHU d’Amiens. 
Leur analyse recense, de décembre puis d’octobre à février, 878 enfants ayant eu, de 2000 à 2010, une IVRS, dont 32 cas d’IVRS nosocomiales. Dans cette population d’étude, où l’âge moyen des enfants était de 6,5 mois (de 5,8 mois en moyenne en cas d’IVRS nosocomiale), où 6 cas sur 10 étaient des garçons, ce sont les enfants âgés de 0 à 5 mois qui se sont se sont avérés les plus à risque d’IVRS. L’incidence moyenne des IVRS communautaires était de 5 p. 100 admissions (3,3-7,2 p. 100), celle des IVRS nosocomiales de 0,2 p. 100 admissions (0,06-0,3 p. 100), et la durée moyenne d’hospitalisation avant le diagnostic de 8 jours (46,7 jours en moyenne dans les IVRS nosocomiales). Les IVRS nosocomiales étaient plus fréquentes entre fin décembre et fin février. CC. Adjidé et coll. insistent sur la nécessité de la surveillance, des mesures d’hygiène, et de l’information des parents et du personnel soignant.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité