Version PDF

Revue de la Littérature

Publié le 05 jan 2022Lecture 2 min

Place de l’échographie pulmonaire dans le diagnostic des pneumopathies communautaires de l’enfant

Bertrand CHEVALLIER, Boulogne-Billancourt

L'échographie thoracique remplacera-t-elle la radiographie thoracique dans la prise en charge des pathologies de l’enfant ? L’échographie pulmonaire présente de nombreux avantages : gain de temps et de coût majeur, examen non irradiant et répétable au lit du malade, reproductibilité entre les utilisateurs, réalisation facile avec une formation théorique et pratique courte. Les principaux champs d’applications en pédiatrie sont la pneumonie, la bronchiolite et le syndrome thoracique aigu dans la drépanocytose.

L’échographie pulmonaire a une place importante dans le diagnostic de pneumonie, qui est défini en échographie par la présence d’une zone de condensation alvéolaire parfois associée à un épanchement pleural (ligne anéchogène dans l’espace pleural) et un syndrome interstitiel localisé. Plusieurs éléments restent sujets à discussion pour le diagnostic de pneumonie comme la taille de la condensation et la prise en compte de la profondeur du syndrome interstitiel. L’échographie a une meilleure sensibilité que la radiographie thoracique et une spécificité presque identique pour le diagnostic de pneumonie chez l’enfant (Balk et coll., 2018). Concernant la bronchiolite du nourrisson, l’échographie est un outil prédictif de l’évolution clinique. L’étendue du syndrome interstitiel et la taille de la condensation > 1 cm sont corrélées à la sévérité de la bronchiolite (Basile et coll., 2015). Cette métaanalyse visait à évaluer la précision diagnostique de l’échographie pulmonaire chez les patients pédiatriques atteints de pneumonie. Sur 1 182 études, seuls 29 articles ont été choisis ; 25 d’entre elles étaient des études prospectives et 4 études étaient rétrospectives. La sensibilité globale regroupée était de 0,83 (IC 95 % : 0,81-0,84) et la spécificité était de 0,84 (IC 95 % : 0,81-0,86), ce qui montre une bonne performance diagnostique. LUS est une technique d’imagerie efficace pour détecter la pneumonie infantile avec un taux de précision élevé. C’est une alternative puissante aux radiographies pulmonaires pour détecter et suivre la pneumonie chez les enfants, car elle est simple à faire, largement disponible, relativement bon marché et exempte de risques de rayonnement. Une sémiologie échographique complète et standardisée a été décrite, s’appuyant sur des données précises et reproductibles directement obtenues au chevet du patient. Par conséquent, l’épanchement pleural, le pneumothorax, la consolidation pulmonaire et la maladie pulmonaire interstitielle peuvent être diagnostiqués avec un niveau de performance similaire à celui utilisé lorsque des méthodes de diagnostic de référence telles que la tomodensitométrie thoracique sont utilisées. En outre, l’échographie pulmonaire semble être en mesure de contribuer à une décision thérapeutique précoce.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité