Version PDF

Revue de la Littérature

03 mar 2021

L’efficacité de l’administration prénatale de Lactobacillus reuteri LR92 DSM 26866 sur la prévention des coliques infantiles : un essai randomisé

Bertrand CHEVALLIER, Boulogne-Billancourt

-

Les coliques infantiles sont un trouble digestif fonctionnel du jeune enfant qui provoque un inconfort grave chez les nourrissons et l’anxiété chez leurs mères. Les probiotiques ont récemment été suggérés comme un traitement possible pour l’amélioration des symptômes de pleurs. L’objectif de cette étude est de déterminer le rôle de l’administration prénatale de Lactobacillus reuteri (L. reuteri) LR92 DSM 26866 sur l’occurrence des coliques infantiles. Cet essai randomisé en double aveugle contre placebo a été mené auprès de femmes enceintes en bonne santé de décembre 2017 à décembre 2018 à Ispahan, en Iran. Dans cette étude, 145 patientes ont été incluses ; 87 femmes enceintes recevaient des doses quotidiennes de 1 × 108 les unités de formation de colonie de L. reuteri LR92 vivant DSM 26866, et 88 femmes enceintes ont reçu le placebo, pendant les 4 dernières semaines de grossesse. Les mères et leurs nourrissons des deux groupes n’avaient pas de différences significatives dans les indices anthropométriques et dans le mode d’alimentation des nourrissons. Les nourrissons nés des deux groupes de mères ont été suivis pendant 5 mois sur des signes cliniques et des symptômes de coliques. Les mères qui ont reçu un placebo étaient 2,36 fois plus susceptibles d’avoir des nourrissons présentant des coliques infantiles que les mères du groupe L. reuteri LR92 DSM 26866 (IC 95 % : 1,18-4,73). À l’aide du test MannWhitney U, la moyenne (SD) de la gravité des coliques était significativement plus faible dans le groupe d’intervention (p = 0,01). La fréquence des coliques et ses grades plus élevés étaient également significativement plus faibles dans le groupe d’intervention (p = 0,03 et p = 0,01 pour les grades élevés de coliques). La supplémentation prénatale maternelle avec le probiotique L. reuteri LR92 DSM 26866 pendant les 4 dernières semaines de grossesse peut prévenir l’apparition de coliques infantiles ou réduire sa gravité, et présente une bonne innocuité pendant les 5 mois de suivis des nourrissons.  

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité