Version PDF

Actualités

31 mai 2021

La vaccination contre la méningite victime de la crise sanitaire

Gérard LAMBERT, Paris

-

À l’occasion de la Journée mondiale de la vaccination qui s’est tenue le 24 avril dernier, les laboratoires GSK ont rendu publique une enquête réalisée du 19 janvier au 20 février 2021 auprès de 4 962 parents d’enfants âgés de 11 à 18 ans aux États-Unis et de 0 à 4 ans au Royaume-Uni, en Italie, Allemagne, France, Argentine, au Brésil et en Australie. Les résultats globaux montrent que 50 % des parents déclarent que le rendez-vous de vaccination contre la méningite qui avait été planifié a été reporté ou annulé en raison de la pandémie de la Covid-19, un chiffre qui était de 57 % en France. Les raisons les plus souvent invoquées étaient pour 63 % des parents interrogés le confinement et les restrictions sanitaires imposées (58 % en France) et pour 33 % d’entre eux la peur d’être contaminés dans les lieux publics, un chiffre qui ne dépassait pas 23 % pour l’hexagone. L’enquête a également révélé que les trois quarts des parents (77 %) ont l’intention de reprogrammer la vaccination de leur enfant contre la méningite, une intention exprimée par seulement 62 % des Français sondés. On remarque par ailleurs que pour l’ensemble des pays dans lesquels ce travail a été réalisé, 21 % des parents déclarent qu’ils ne reprogrammeront pas ce rendez-vous alors que 95% d’entre eux s’apprêtent, une fois les restrictions levées, à faire reprendre une activité à leurs enfants impliquant un contact étroit avec d’autres personnes.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité