Version PDF

Infectiologie

03 fév 2011

Rotavirus en France : surveillance 2006-2010

Dr Julie Perrot
De la surveillance prospective des infections à rotavirus mise en œuvre aux urgences  pédiatriques de 13 CHU de France entre 2006 et 2010, il ressort, à l’heure actuelle, une stabilité génotypique des rotavirus circulants qui, selon les auteurs impliqués dans ce travail, « devrait permettre d’envisager une efficacité vaccinale à court et à moyen terme ». 
A de Rougemont et coll. attirent cependant l’attention sur la nécessité de prendre en considération, pour les vaccins à venir, l’émergence possible des souches à risque épidémique potentiel. En effet, si les souches G1 et G9 prédominaient, stables, 63 souches atypiques ont été détectées, G12 et G8 notamment, sans différence observée de présentation clinique ou de gravité ; tous les génotypes de rotavirus pouvant provoquer, chez l’enfant, des gastro-entérites sévères.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité