publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Infectiologie

Publié le 17 aoû 2008Lecture 1 min

Quelle conduite tenir devant une exposition accidentelle au VIH chez l’enfant ?

Dr Odile Biechler
La prophylaxie antirétrovirale en situation d’exposition accidentelle au risque viral par le VIH présente une toxicité significative chez l’enfant et les recommandations publiées concernent principalement les adultes. 
Deux équipes, l’une brésilienne (1), l’autre portugaise (2), rapportent leurs observations respectives sur 1 an (5 propositions de traitement dont 4 effectivement traités pendant 4 semaines) et sur 3 ans (13 cas dont 4 traités avec une bonne observance et une bonne tolérance). L’exposition était le plus souvent liée à une piqûre par seringue souillée découverte sur un terrain de jeux ou dans la rue. Il en ressort que la décision d’initier un traitement prophylactique est difficile et repose sur une appréciation individuelle de la probabilité de l’infection, des effets secondaires et de l’observance.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 18

Vidéo sur le même thème