Version PDF

Pneumologie

29 nov 2006

Il reste encore des progrès à faire dans la prise en charge de l’asthme de l’enfant !

Dr Geneviève Démonet
CFPPA – Paris. Nous disposons de peu de données, chez l’enfant, sur la prise en charge de l’asthme en pratique de ville. Pour combler cette lacune, une étude épidémiologique transversale a été menée de mars à août 2005 sur 3 483 enfants asthmatiques (66 % de garçons et 34 % de filles) âgés en moyenne de 9,8 ans et ayant un asthme évoluant depuis au moins un an. Les enfants ont été inclus dans l’étude par 1 471 médecins généralistes, 204 pédiatres et 111 pneumologues. Les données recueillies concernaient la prise en charge médicale de l’enfant et le recours aux soins.
En premier lieu, on observe que l’évaluation de la fonction respiratoire reste encore peu réalisée en pratique de ville : une mesure du DEP a été effectuée chez seulement 27,8 % des enfants et seulement 10,2 % des enfants avaient eu une EFR à l’inclusion. La plupart des enfants recevaient déjà un traitement de fond (85 %), souvent une association fixe β2-agoniste à longue durée d’action et corticoïde inhalé (40 %). Un changement ou l’initiation d’un traitement est intervenu lors de la consultation chez 36,3 % des enfants en raison de la persistance ou de l’aggravation des symptômes (75,5 %). L’initiation d’un nouveau traitement s’est le plus souvent fait avec une association fixe β2-agoniste à longue durée d’action et corticoïde inhalé (94,5 %). D’autre part, 27,2 % des enfants avaient consulté en urgence pour leur asthme, 6 % s’étaient rendus aux urgences d’un hôpital ou d’une clinique et 2,4 % avaient été hospitalisés. Il existait une relation entre le niveau de contrôle de la maladie et le recours aux soins d’urgence (p<0,0001). Malgré l’institution d’un traitement de fond chez la plupart des enfants, le contrôle de l’asthme reste donc insuffisant (seulement 26 % des enfants ont un contrôle optimal). Certains paramètres de suivi restent à améliorer tout particulièrement la surveillance de la spirométrie et l’adaptation du traitement.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 14
  • >
publicité
publicité