Version PDF

Vaccinologie

07 sep 2009

Gardasil, bilan d’étape

Dr Roseline Péluchon
Au moment de la commercialisation du Gardasil, un certain nombre de voix s’étaient élevées attirant l’attention sur le manque de recul concernant son efficacité à long terme. Certains pays, comme l’Espagne, en sont maintenant à 4 ans d’observation du vaccin, et plusieurs protocoles de surveillance sont en cours.
Les résultats confirment une efficacité satisfaisante à 4 ans, puisque chez les jeunes filles de 16 à 26 ans, l’efficacité du vaccin vis-à-vis des lésions CIN2/3 (néoplasies intra-épithéliales cervicales) et AIS (adénocarcinome in situ) est estimée à 98 %. Pour les condylomes, cancers du vagin ou cancers vulvaires, la protection conférée par le vaccin est de 99 %, 100 % et 100 % respectivement. De bons résultats donc, mais 4 ans ce n’est pas suffisant pour crier victoire et il ne fait pas de doute que l’attention des professionnels et du public ne se relâchera pas de sitôt. A noter qu’un protocole de vaccination des hommes de 16 à 26 ans est également en cours d’évaluation, montrant pour le moment une efficacité vaccinale de 90 % vis-à-vis des lésions génitales externes à HPC 6/11/16/18.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité