Version PDF

ORL et Stomatologie

29 nov 2006

Des avancées considérables dans les systèmes d’inhalation !

Dr Geneviève Démonet
CFPPA – Paris. En quelques années, les dispositifs d’inhalation ont fait l’objet de nombreux progrès tant au niveau du contenant que du contenu.
La première révolution est survenue parmi les aérosols doseurs pressurisés par le remplacement des gaz propulseurs chlorofluorocarbonés (néfastes pour la couche d’ozone) par le HFA (hydrofluroalkane-134a). Certains médicaments (Qvar Autohaler°, Nexxair°) ont un diamètres particulaire médian de 1 μm permettant de multiplier par 6 le dépôt pulmonaire (et par 2 l’activité anti-inflammatoire).  D’autres systèmes s’avèrent prometteurs (systèmes mécaniques : Respimat°, AERx° ou électrostatiques : Mystic°). Les chambres d’inhalation ont aussi évoluées : elles sont plus petites, en plastique (Aerochamber-Plus°, AbleSpacer, Babyhaler°) ou en matériau antistatique (Aérochanber-Max°, NES-Spacer°, Vortex°). Une nouvelle chambre verticale (Idehaler°) évite la déperdition médicamenteuse à l’expiration et peut se coupler à un nébuliseur. Les inhalateurs de poudre sèche ont bénéficié d’amélioration de la production et de la formulation (particules de petite taille, poreuses, de faible densité…) mais beaucoup moins du dispositif. La nouvelle génération cherche à s’affranchir de la dépendance du débit inspiratoire. Ainsi, le FlowCaps° se déclenche pour un effort inspiratoire minime de 20 l/min, le Spiros°S2 de 15-30 l/min et le Nektar Pulmonary Inhaler° n’a pas besoin du débit inspiratoire du patient : il se déclenche par un petit bolus d’air comprimé ! Sans conteste, ce sont les nébuliseurs qui ont le plus progressé grâce notamment aux « smart » nébuliseurs qui permettent de contrôler la dose de médicament délivrée et de cibler le lieu de dépôt. La nouvelle génération de nébuliseurs (e-Flow rapid°, Atomisor Pocket°) est de petite taille (pouvant tenir dans la main), rapide (3 à 6 minutes) et silencieuse mais demande une réelle participation du patient. Dans l’avenir, l’AéroEclipse° permettra un déclenchement de la nébulisation avec le débit inspiratoire du patient et cessera lors de l’expiration, limitant ainsi la déperdition médicamenteuse. Le Prodose AAD° System permettra une aérosolthérapie adaptative en fonction de la façon d’inhaler du patient et pourra s’adapter à chaque produit. Pour finir, le programme AKITA° indique au patient comment inhaler et permet ainsi d’augmenter la quantité de produit délivrée ainsi qu’un ciblage des zones pulmonaires. Il faut cependant garder à l’esprit que, même avec des dispositifs performants, en matière de voie inhalée, le succès revient pour 10 % au traitement et pour 90 % à l’éducation du patient…

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 20
  • >
publicité
publicité