publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Nutrition

Publié le 25 nov 2023Lecture 4 min

Une jeune fille qui n’aime ni les fruits ni les légumes...

Renaud de TOURNEMIRE, CHU Ambroise-Paré, Boulogne-Billancourt

Judith, 13 ans, est adressée par sa pédiatre après que les parents aient été alertés par le service de médecine scolaire sur son comportement alimentaire. Les adultes ont remarqué que Judith était « très difficile » avec la nourriture à la cantine.

Judith est fille unique. Elle vit chez sa mère et voit régulièrement son père. Le grand-père maternel est mort en 2020 un mois après la découverte d’un cancer du pancréas. Les autres grands-parents sont en vie et vont bien. Elle est scolarisée en 4e, pratique la danse classique depuis plusieurs années et aimerait prendre des cours de dessin. On ne retrouve pas de violences subies. Judith est née à 37 SA (semaines d’aménorrhée), poids de naissance (PN) : 2 160 g (prééclampsie, RCIU). Elle a bénéficié d’un allaitement maternel court. La diversification alimentaire s’est faite normalement jusqu’à un voyage en Chine de ses 2 ans à 5 ans où elle a mangé essentiellement du riz et des pâtes. C’est la période où ses parents se sont séparés. Sa croissance en taille est régulière sur + 1 DS. Sa corpulence est également régulière sur le 25e percentile. Judith a eu sa ménarche à 12 ans, ses menstruations sont irrégulières et non abondantes. Depuis sa naissance, elle n’a jamais eu de problème de santé. Sa mère explique que Judith a une alimentation très peu diversifiée depuis la petite enfance et qu’ils se sont habitués à ce régime. Les aliments pris se comptent sur les doigts des mains : saumon, cabillaud pané d’une marque précise de surgelé, œufs, riz gluant, riz à la crème, pâtes, lait, pain au chocolat, Nutella® (1 pot de 1 kg par semaine). Elle dit ne pas supporter les morceaux croustillants (éclats de noisette, par exemple) et les comprimés à avaler. L’examen clinique est normal : bon état général avec un poids de 44,5 kg et une taille de 158,5 cm. Acné modérée sur le front et le pourtour de la bouche. Port de gouttières dentaires. Pas de scoliose. Des examens biologiques sont demandés à la recherche de carences : Hb : 11,2 g/dl ; VGM : 73μ2 ; ferritine : 6 mg/ml [13- 68] ; folates : 2,3 ng/ml [5-37] ; vitamine B12 : 466 mg/ml [189- 883], vitamine C < 3 umol/l [26- 85] ; vitamine D (25OHD) : 15 ng/ml [30-50]. Un diagnostic de trouble de l’alimentation sélective et/ou évitement (ARFID) est posé devant la sélectivité alimentaire conduisant à des carences en vitamines et minéraux pouvant affecter sa santé. Une substitution est prescrite par voie orale et sous forme buvable ou effervescente. Jeanne est adressée à une psychologue avec une approche en thérapies comportementales et cognitives (TCC).   ARFID   Le trouble de restriction ou d’évitement de l’ingestion des aliments, communément appelé ARFID (pour Avoidant restrictive food intake disorder), concernerait environ 3 % de la population pédiatrique(1). L’ARFID est défini en 2013, dans le manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (DSM-5) comme un « trouble de l’alimentation ou de l’ingestion d’aliments qui se manifeste par une incapacité persistante à atteindre les besoins nutritionnels et/ou énergétiques appropriés, associée à un (ou plusieurs) des éléments suivants : – perte de poids significative (ou incapacité d’atteindre le poids attendu, ou fléchissement de la courbe de croissance chez l’enfant) ; – déficit nutritionnel significatif ; – nécessité d’une nutrition entérale par sonde ou de compléments alimentaires oraux ; – altération nette du fonctionnement psychosocial. La perturbation n’est pas mieux expliquée par un manque de nourriture disponible ou par une pratique culturellement admise. Le comportement alimentaire ne survient pas exclusivement au cours d’une anorexie mentale, d’une boulimie. Il n’y a pas d’argument en faveur d’une perturbation de l’image du corps. Le trouble de l’alimentation n’est pas dû à une affection médicale concomitante ou n’est pas mieux expliqué par un autre trouble mental. Lorsque le trouble de l’alimentation survient dans le contexte d’un autre trouble ou d’une autre affection, sa sévérité dépasse ce qui est habituellement observé dans ce contexte et justifie, à elle seule, une prise en charge clinique(2). Les trois quarts des patients souffrent de comorbidités psychiatriques(3). Plusieurs sous-types d’ARFID existent : restrictif (« petit mangeur »), sélectif, néophobe, avec phobie de la déglutition, phobie des vomissements et trouble émotionnel avec évitement alimentaire. Plus de la moitié des patients présentent plusieurs types de symptômes(4). Ils ne sont pas toujours repérés par les professionnels de santé et font peu souvent l’objet d’une prise en charge spécifique, notamment chez les jeunes patients. Cependant, ils altèrent la qualité de vie de l’enfant et de sa famille, et ont un impact potentiel sur la croissance staturo-pondérale. Un meilleur repérage de ces pathologies méconnues est souhaitable, ainsi que leur prise en charge précoce. Il est important d’informer les parents des conséquences négatives du forçage alimentaire sans abandonner l’idée de faire découvrir de nouveaux aliments, de nouvelles textures, de nouveaux goûts tout au long de l’enfance. Pour en savoir plus : • de Tournemire R. L’adolescent qui mange peu : quand orienter vers le spéci liste ? Perfectionnement en pédiatrie 2018 ; 1(2), p. 136-42. • Feillet F, Bocquet A, Briend A et al. Nutritional risks of ARFID (avoidant restrictive food intake disorders) and related behavior. Arch Pediatr 2019 ; 26(7) : 437-41. • Fisher MM, Rosen DS, Ornstein RM et al. Characteristics of Avoidant/Restrictive Food Intake Disorder in children and adolescents: a « New Disorder » in DSM- 5. J Adolesc Health 2014 ; 55, p. 49-52.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

publicité

Vidéo sur le même thème

publicité