Version PDF

En direct des staffs

20 avr 2021

L'onychotrychie

Carla HAJJ, Emannuel MAHÉ, Service de dermatologie et médecine vasculaire, centre hospitalier Victor Dupouy, Argenteuil
Onychotrychie

Un enfant de 2 ans, asymptomatique, sans antécédent particulier, est adressé pour pigmentation longitudinale unguéale du troisième orteil du pied droit évoluant depuis des mois (figure 1).

  Il n’existe pas d’antécédent de traumatisme, ni de notion de manipulation ou de prise médicamenteuse. Aucune autre anomalie des autres ongles ou muco-cutanée n’est présente. Aucun antécédent familial similaire n’est noté. L’examen dermatologique révèle une strie noire longitudinale sous-unguéale s’étendant de la cuticule au bord libre de l’ongle. L’examen dermoscopique met en évidence des signes typiques d’une tige pilaire pigmentée, nous conduisant au diagnostic d’onychotrychie. Aucune intervention invasive n’a été nécessaire. Diagnostic • Onychotrychie L’onychotrychie ou onycotrychia est la croissance ectopique du follicule pileux en sous-unguéal. Compte tenu de son entité très rare, la cause reste à déterminer. La folliculogenèse pourrait être déclenchée par des signaux génétiques à travers des mécanismes encore inconnus. La microscopie électronique pourrait visualiser l’orientation du bulbe pilaire en proximal et la tige pilaire en distal, accentuant l’hypothèse d’une potentielle folliculogenèse. Souvent asymptomatique, elle ne justifie pas alors de traitement. En cas de gêne, une chirurgie exérèse de la lésion est justifiée et permet de guérir définitivement cette anomalie(1-5). Diagnostics différentiels Devant une mélanonychie longitudinale de l’enfant peuvent se discuter(6) : – des aspects similaires peuvent être observés en cas d’inclusion distale de poils (notamment chez les coiffeurs). Ces lésions s’éliminent spontanément ou par simple traction du poil. Le diagnostic est donc aisé ; – des mélanonychies traumatiques : telle qu’hémorragies en flammèche sous unguéales (ex. : psoriasis, figure 2). Les hématomes sous-unguéaux ne sont pas linéaires (figure 3) ; – les mélanonychies mélanocytaires, à type de nævus. La lésion est souvent très sombre, large, acquise et régulière. Elle peut débuter au sein de la matrice donnant un aspect de mélanonychie complète de l’ongle ou sur le bord distal de la matrice ou lit de l’ongle avec aspect de mélanonychie incomplète (figure 3). Les mélanomes sous-unguéaux sont souvent craints chez l’adulte, mais « n’existent » pas chez l’enfant ; – des mélanonychies multiples peuvent être ethniques chez les enfants à peau pigmentée (figure 4) ou induite par des médicaments, des maladies endocriniennes ou des carences nutritionnelles.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité