Version PDF

Thérapeutique

14 juin 2010

Zoom sur l’arrêt du traitement antiépileptique

Dr Emmanuel Cuzin
L’arrêt d’un traitement épileptique, souhaité par la plupart des patients, doit toujours être discuté au cas par cas, et jamais imposé à un patient réticent. Le pronostic est conditionné par le syndrome épileptique.
En cas d’épilepsie symptomatique, le risque de rechute est d’environ 50 %, surtout chez l’enfant. Quand l’EEG est normal, le risque de rechute est très faible en pédiatrie, tandis que la valeur pronostique de l’EEG est plus discutable chez l’adulte. Il est admis qu’une durée de deux ans de rémission est nécessaire avant d’envisager l’arrêt du traitement. Des arrêts plus précoces sont possibles chez l’enfant après 6 à 12 mois de rémission. L’arrêt est progressif, avec diminution de 25 % des doses tous les deux ou trois mois au moins.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 6
  • >
publicité
publicité