Version PDF

Néonatologie

04 nov 2007

Progrès en physiologie néonatale

Dr Jean-Marc Retbi
La néonatalogie s’appuie à tout moment sur la physiologie. Aussi est-elle friande de toutes les acquisitions dans ce domaine.
De la répercussion du champ électromagnétique des incubateurs… CV Bellieni et coll. (1) ont réalisé une analyse spectrale de la variabilité du rythme cardiaque (haute fréquence et basse fréquence, puissance totale, et ratio basse fréquence/haute fréquence) chez 21 grands prématurés en incubateur pendant trois périodes de 5 minutes : moteur en marche/ moteur arrêté/ moteur remis en marche. Pour comparaison, 15 prématurés « témoins » ont été soumis à un bruit identique à celui du moteur, sans exposition à un champ électromagnétique. Quand le moteur était arrêté, les valeurs moyennes de la puissance totale et de la composante « hautes fréquences » augmentaient significativement (p < 0,05), tandis que le ratio moyen « basses fréquences/hautes fréquences » diminuait (p <0,05). Ces paramètres revenaient à leurs valeurs de départ quand le moteur était remis en marche. La composante « basses fréquences », pour sa part, est restée stable pendant les 3 périodes. Chez les prématurés témoins, le bruit seul n’a eu aucun effet sur la variabilité du rythme cardiaque.   Les champs électromagnétiques produits par les moteurs d’incubateur semblent ainsi modifier  la variabilité du rythme cardiaque des nouveau-nés.   à l’évaluation de la pression veineuse centrale La valeur de la pression veineuse centrale (PVC) n’a pas été beaucoup étudiée chez le nouveau-né, a fortiori chez le grand prématuré. Pourtant, il est possible de la mesurer par un cathéter veineux ombilical (mis en place dans le cadre de la prise en charge), si l’extrémité du cathéter se trouve dans l’oreillette droite ou à son entrée. C’est ce qui a été fait par GDT Inglis et coll. (2) chez 17 grands prématurés (terme médian=27 semaines ; poids de naissance médian=940g), dont 16 étaient ventilés, avec une pression positive continue dans six cas.   Au cours des trois premiers jours de vie, la PVC moyenne avait une valeur médiane de 4,9 mmHg (intervalle interquartile=4,4-6,1 ; extrêmes=2,8-13,9).

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 13
  • >
publicité
publicité