Version PDF

Infectiologie

12 fév 2009

Le rotavirus sous haute surveillance

Dr Roseline Péluchon
Les rotavirus sont responsables d’environ un tiers des hospitalisations pour gastro-entérite aiguë virale. Les souches incriminées varient selon les années, mais certaines souches se retrouvent toutefois régulièrement prédominantes. Ainsi la souche G1, dont la prévalence de 55,5 % en fait la principale responsable des épidémies ces deux dernières années en France, toutes régions confondues, suivie par la souche G9 (27,7 %), apparue lors de la saison 2004-2005.
La relative stabilité des souches responsables des épidémies laisse penser que les vaccins anti-rotavirus commercialisés devraient assurer une immunité suffisante, sous réserve toutefois que n’émergent pas des souches inhabituelles, comme G8P[6] et G12P[8]. En effet, si ces souches sont loin d’être majoritaires, elles sont cependant régulièrement présentes lors des épidémies.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité