Version PDF

Néonatologie

08 fév 2010

Le microbiote des prématurés à la loupe

Dr Roseline Péluchon
Le microbiote intestinal des prématurés diffère de celui des enfants nés à terme et ne s’en rapproche que progressivement. Une récente publication met en lumière la cinétique d’implantation du microbiote des très grands prématurés (TGP), nés avant 28 semaines d’aménorrhée (SA) et des grands prématurés (GP), nés entre 28 et 32 SA. Pour cela, une analyse qualitative et quantitative du microbiote aéro-anaérobie des nouveau-nés a été réalisée chaque semaine et corrélée aux données cliniques. Au total 14 nouveau-nés ont été inclus dans l’étude, 11 TGP et 3 GP.
Une constatation s’impose d’emblée, le microbiote de ces prématurés est beaucoup moins diversifié que celui des enfants nés à terme. Composé majoritairement de Staphylocoques à coagulase négative (SCN) dès la première semaine de vie, ce n’est qu’à partir de la 4ème semaine que le microbiote se diversifie un peu, avec l’implantation de Clostridium et d’Enterococcus. Les Entérobactéries s’installeront enfin à la 8ème semaine, avec une présence plus fréquente de E.cloacae (56 %), plus souvent retrouvée qu’E.coli. Les anaérobies Bacteroïdes et Bifidobacterium ne sont jamais retrouvées, non plus que P. aeruginosa ou les levures. On pourrait penser que différents facteurs environnementaux viennent influencer l’implantation du microbiote, que ce soit son évolution dans le temps ou sa composition. En fait, cette implantation semble être la même quel que soit le terme, le poids de naissance de l’enfant, le mode d’accouchement, la nutrition. L’utilisation fréquente d’une antibiothérapie, notamment la vancomycine, ne modifie pas non plus le rythme de l’implantation, et ne change rien à la présence majoritaire des SCN. Tout en estimant que ces résultats doivent être validés par des analyses sur un nombre plus grand de prématurés, les auteurs avancent l’hypothèse que l’intestin constitue un véritable réservoir de SCN, dont le rôle pourrait être déterminant dans la survenue des infections liées aux soins et des bactériémies.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 13
  • >
publicité
publicité