Axis TV

Version PDF

Thérapeutique

17 juin 2014

- Durée : 23:02:25

De l’utilisation de la codéine chez l’enfant

J.-M. TRELUYER, Paris

Quand un antalgique puissant se justifie, il vaut mieux prescrire une morphine que de la codéine, vu les effets secondaires imprévisibles observés avec cette prodrogue.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

publicité
publicité