Version PDF

Les hospitalisations pour infection à VRS sont favorisées par la prématurité et les comorbidités

Resch B et coll. Pediatr Infect Dis J 2020 ; 39 : 12-6.

Les pédiatres d’un hôpital universitaire autrichien ont revu les dossiers de 745 cas d’infection à virus respiratoire syncitial (VRS) pour en étudier son épidémiologie. La grande majorité des enfants (96 %) touchés avaient moins de 2 ans. Un des facteurs de risque principaux était la prématurité...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

04 mar 2020