Version PDF
08 sep 2017

Pas d’effets prolongés de la corticothérapie maternelle sur l’axe hypothalamo-hypophysaire des nouveau-nés

L. De Vetten et al. Eur J Pediatr 2017 ; 176 : 1 131-6.

Une corticothérapie prolongée chez la femme enceinte peut comporter des risques pour le fœtus et le nouveau-né. Des pédiatres néerlandais rapportent 16 cas de nouveau-nés dont la mère a reçu de la prednisolone à la dose moyenne de 10 à 60 mg/jour pendant 18,4 ± 15,4 semaines au cours de la...

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :