publicité
Facebook Facebook Facebook Partager

Allergologie - Immunologie

Publié le 24 aoû 2011Lecture 2 min

Orages, asthme et pollens d’olivier…

Dr Geneviève Démonet
La survenue d’une « épidémie » d’asthme peut survenir au décours et immédiatement après un orage. Celui-ci provoque une augmentation massive et brutale du taux d’allergènes dans l’atmosphère à l’origine des manifestations allergiques respiratoires. De tels phénomènes ont été décrits avec les moisissures de type alternaria, mais aussi les pollens de graminées et de pariétaire.
Les régions méditerranéennes pourraient aussi être affectées par ce type d’évènements pendant la saison du pollen d’olivier. C’est ce que suggère le nombre inhabituel d’asthme décrit à Barletta, ville italienne de 94 000 habitants, entre le 27 et le 28 mai 2010.   En un mois, entre le 10 mai et le 10 juin, l’hôpital avait enregistré 86 admissions aux urgences pour asthme dont 20 étaient signalés entre 15h36 et 05h02 les 27 et 28 mai. Les symptômes d’asthme aigu sévère étaient apparus immédiatement après un violent orage survenu après une matinée particulièrement chaude d’une température moyenne de 29°C. Les patients étaient âgés de 9 à 81 ans (8 femmes et 12 hommes), dont 2 fumeurs.  Parmi ces patients, 16 avaient des antécédents connus d’allergie respiratoire mais seulement 2 d’entre eux prenaient un traitement de fond anti-asthmatique. Tous les patients ont été revus ultérieurement par un allergologue pour faire un bilan étiologique. Ils étaient tous sensibilisés au pollen d’olivier (olea europaea) avec une monosensibilisation chez 7 patients. Les autres étaient polysensibilisés : 10 au pollen de graminées, 7 à celui de pariétaire, 5 de cyprès, 5 aux acariens de poussière de maison, 3 aux phanères de chien et 1 de chat. Aucun patient n’était sensibilisé à alternaria. Les comptes polliniques pour ce jour-là avaient établi un recueil de 17 grains/m3 de pollen d’olivier et de 6 grains/m3 de pollen de graminées.   Il s’agit de la deuxième « épidémie » d’asthme liée à la survenue d’un orage décrite dans un pays méditerranéen ; la première ayant été rattachée aux pollens de pariétaire. C’est la première fois que le pollen d’olivier est au banc des accusés… Tous les types botaniques peuvent probablement déclencher de telles manifestations respiratoires selon la répartition géographique pollinique lors de la saison des orages.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Version PDF

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 19
publicité

Vidéo sur le même thème

publicité