Version PDF

Cardiologie

21 sep 2009

La prévention de l’HTA débute dans l’enfance

Michéle Deker
Une étude finlandaise a mesuré la pression artérielle chez 540 enfants recevant un régime pauvre en graisses saturées et en cholestérol, annuellement, de l’âge de 7 mois à 15 ans, comparativement à 522 enfants témoins sans régime particulier.
Chez les enfants du groupe d’intervention, les pressions artérielles systoliques et diastoliques étaient plus basses de 1 mmHg, comparativement aux témoins. Le groupe d’intervention consommait significativement moins de graisses saturées, davantage de graisses polyinsaturées et de potassium, mais il n’y avait pas de différence d’apport sodé entre les deux groupes. Les enfants dont les parents étaient hypertendus avaient des chiffres de PA systolique et diastolique plus élevés (respectivement 4-6 et 3-4 mmHg), comparativement aux enfants nés de parents normotendus. L’influence des antécédents des grands-pères a également été mise en évidence avec une PAD plus élevée chez les enfants dont les grandsparentaux avaient eu un accident cardio- ou cérébrovasculaire précoce.

Attention, pour des raisons réglementaires ce site est réservé aux professionnels de santé.

pour voir la suite, inscrivez-vous gratuitement.

Si vous êtes déjà inscrit,
connectez vous :

Si vous n'êtes pas encore inscrit au site,
inscrivez-vous gratuitement :

Articles sur le même thème

  •  
  • 1 sur 4
  • >
publicité
publicité